L'eau de boisson

Quel est le parcours d’une bouteille en plastique ?

Partager cet article :

Apparue dans les années soixante, la bouteille en plastique a rapidement trouvé sa place dans notre quotidien. Aujourd’hui, près de 10 milliards de bouteilles en plastique sont achetées en France chaque année. Mais que deviennent-elles une fois vidées de leur contenu ? Culligan vous répond. 

 

Quelle est l’importance du tri sélectif ?

 

Les bouteilles en plastique destinées à accueillir de l’eau plate ou gazeuse, des jus de fruits, des sodas, etc., sont fabriquées en PET (Polyéthylène Téréphtalate). Cette matière transparente se recycle très bien, à condition d’être préalablement triée correctement. Elle se distingue du PEHD (Polyéthylène Haute Densité), une résine légèrement translucide ou opaque, tout aussi recyclable, mais plus rigide et solide. Celle-ci est d’ailleurs largement utilisée lors de la réalisation de bidons de lessive, de flacons de shampoing, etc.

Rappelons que sur 25 millions de bouteilles en plastique jetées chaque jour, 49% d’entre-elles sont recyclées. Les autres finissant bien souvent leur vie dans la nature. Trier ses bouteilles en plastique permet donc d’augmenter leur recyclage et de préserver l’environnement !

 

Quelles sont les étapes jalonnant le parcours d’une bouteille en plastique ?

 

Cinq étapes essentielles rythment le parcours d’une bouteille en plastique pour qu’elle soit recyclée après utilisation :

1. La collecte

Après utilisation, une bouteille en plastique doit être jetée dans un conteneur dédié au recyclage. Ces bacs, généralement mis à disposition par les communes, sont collectés. Leur contenu est ensuite trié et valorisé dans un centre de tri. 

2. Le tri en centre

Les bouteilles en plastique sont séparées du reste des déchets issus du tri sélectif comme le carton, le papier, les boîtes de conserve, etc. Elles sont organisées par famille de plastique : PET ou PEHD, avant d’être transportées vers les usines de régénération. Notez que ces deux matériaux vont subir un processus de régénération similaire. Ils sont simplement distingués parce qu’ils serviront à réaliser de nouveaux produits différents.

3. Le lavage et le découpage

Les bouteilles en plastique sont broyées, lavées, passées dans un tamis spécifique pour retirer tous les déchets, puis séchées pour devenir des paillettes de plastique propres. Ces paillettes peuvent ensuite être transformées en granulés.

4. La transformation

Les paillettes ou granulés issus des bouteilles en plastique sont envoyés dans des sociétés spécialisées qui se chargent de les recycler sous diverses formes : nouvelles bouteilles d’eaux minérales, fibre textile pour couettes et oreillers ou vêtements polaires pour ce qui concerne le PET. Arrosoirs, tuyaux d’irrigation, sièges-auto pour enfants, et même bancs publics pour le PEHD. 

5. Le tri individuel

Une fois remis sur le marché, ces nouveaux produits se retrouveront dans notre consommation quotidienne. Lorsqu’ils seront consommés ou usagers, ils devront repartir dans un bac de collecte sélective pour recommencer un nouveau cycle de recyclage.

 

Quel est le coût environnemental d’une bouteille en plastique ?

 

Malgré un processus de recyclage très performant, la pollution de l’environnement par les bouteilles en plastique reste très importante. Selon certains experts, il s’agit de la forme de déchets plastiques que l’on retrouve le plus en Europe dans les fleuves, les rivières, les mers et les océans.

Au palmarès des plus gros consommateurs de bouteilles jetables dans le monde, la France fait malheureusement partie des mauvais élèves, derrière le Mexique, la Thaïlande (deux pays qui n’ont pas ou peu accès à l’eau potable), l’Italie et l’Allemagne. Dans l’hexagone, ce ne sont pas moins de neuf milliards de litres d’eau en bouteilles plastique consommés chaque année…
 

Existe-t-il une solution pour limiter la consommation de bouteilles d’eau en plastique ?

 

Boire de l’eau du robinet permet, en effet, de limiter de manière significative la consommation de bouteilles d’eau en plastique !

Seulement, bien que répondant à des normes de potabilité très strictes, il est souvent reproché à l’eau de distribution française d’avoir une odeur et un goût de chlore, ce qui ne favorise pas une consommation quotidienne. 

L’installation d’un osmoseur Culligan permet de remédier durablement à ce désagrément. L’eau osmosée se caractérise par un goût neutre, tout en étant débarrassée du chlore et de la majeure partie de ses éléments indésirables (plomb, résidus médicamenteux, pesticides, etc.). 

En cuisine comme en boisson, l’eau osmosée permet de profiter pleinement de l’eau du robinet et évite l’achat d’eau en bouteilles plastique. Une solution durable, économique et écologique !

Vous souhaitez en savoir davantage sur l’installation d’un osmoseur ? Nos experts Culligan sont à votre écoute. 


Sources :
https://www.clcv.org/prevention-des-dechets/tri-selectif
https://www.franceinter.fr/environnement/est-ce-que-le-plastique-se-recycle-vraiment
https://reporterre.net/Le-fleau-des-bouteilles-en-plastique-en-une-infographie
 

Dans la même catégorie


Voir tous les articles
L'eau de boisson

Le pH d'une eau osmosée permet-il une consommation journalière ?

Lire la suite
L'eau de boisson

Quelle est la composition de l’eau du robinet ?

Lire la suite
L'eau de boisson

Quels sont les minéraux contenus dans l’eau ?

Lire la suite